Musique

WAHBY Ahmed

Ahmed Wahby dont le répertoire est composé de près de 800 chansons a été incontestablement une figure marquante de la chanson moderne algérienne et une voix originale du bédouin oranais.

Biographie

De son vrai nom Ahmed Driche Tedjini, il est né le 18 novembre 1921 à la clinique « Sainte Anne » de Marseille (France) de mère d’origine italienne. Devenu orphelin à l’âge de quatre mois, il sera élevé, avec sa sœur aînée, à Mdina Djdida à Oran, par sa grand mère Setti et son grand père Hadj Abdallah Bendahmane, un lettré de la Zawïa des Tidjania.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il fera successivement les campagnes de Tunisie, d’Italie, du Rhin et du Danube et c’est au cours d’une permission, en 1942, que le jeune interprète ayant déjà adopté comme nom d’artiste ;celui du grand acteur égyptien Youcef Wahby, se produira avec l’orchestre de Blaoui El Houari, à l’opéra d’oran, en interprétant Nadani Qalbi. une chanson de Mohamed Abdelwahab.

Toutefois sa grande prestation n’aura lieu qu’en 1946 à la salle Atlas à Alger. La radio lui ouvre ses portes à partir de 1949. Les années 50 ne furent pas seulement marquées par sa participation active aux opéras d’Alger et d’oran, aux concerts des tournées Bachetarzi, à des prestations dans les cabarets parisiens et des grands succès tels que Lasnamia, Aìache Tloumomi et Wahran, Wahran, mais surtout par sa rencontre décisive l’été 55 avec Cheikh Abdelkader Khaldi. Les belles chansons, ElGhazal, Ya fw// Regba et ïendha Ichali montrent à l’évidence que Wahby venait de trouver, dans le bédouin oranais, sa véritable voie et son style.

En août 1957, il rejoint la troupe artistique du FLN à Tunis. Après l’indépendance et ce jusqu’en 1965, il dirigera avec Blaoui l’orchestre de la RTA d’0ran. En 1981, il est désigné comme secrétaire général de l’Union Nationale des Arts Culturels (UNAC). poste qu’il occupera durant deux mandats.

L’enseignement du solfège et de la grande musique a été toujours l’une des préoccupations majeures de ce professeur de musique arabe, qui a été décoré le 26 mai 1992 de la Médaille « El Achir » de l’ordre du Mérite National, pour son souffle et son style, pour son enrichissement de manière ininterrompue, durant plus de quarante ans, de la chanson algérienne.
Ahmed Wahby mourut dans la nuit de jeudi à vendredi le 29 octobre 1993 à Alger après une longue maladie (rhumatisme articulaire) et fut enterré au cimetière de Sidi Yahia à Bir mourad Raïs, dans la banlieue d’Alger.

Discographie de WAHBY Ahmed

  • Wahran wahran
  • Seredj ya fares
  • bayet aalel jemar netguela
  • Alach tloumouni
  • Alf hila ou hila
  • Bakhta
  • Choufou el-hila
  • H’kem ya rabi
  • Kheira
  • Mada j’ra
  • Nabouni
  • Ya arisna
  • Ya moulate el-sac
  • Ya ouchek el-zine
  • Ya ouelfi
  • Ya sayelni
  • Yamna
  • Bekit besslama watni
  • Lasnamia
  • Matoual da el-lil
  • Wahd el-ghozal
  • Ya dzayer
  • Yamina zend’ha ichali
  • Fet eli fet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page