Journaux Algériens en arabe

Vous retrouverez sur cette page la liste des journaux algériens en arabe. Cette liste comprend les journaux électroniques et les journaux quotidiens de la presse écrite papier.

La liste des journaux Algeriens arabophones


Journaux algériens en Français



La presse Algériennes

journaux algerien en arabe

Avant 1989, la presse privée était représentée en Algérie par 50 titres pour un tirage de 750 000 exemplaires. Vingt ans plus tard, en 2008, le nombre des titres à considérablement augmenté pour atteindre 291 avec un tirage moyens de 2,43 millions d’exemplaires par jour (Source : le Soir d’Algérie du 23 avril 2008).

Mais depuis 2014, des dizaines de quotidiens et d’hebdomadaires ont disparu, et les ventes des journaux qui paraissent toujours se sont effondrées. Selon le ministre de la Communication, les tirages de la presse papier algérienne ont baissé de 80% de 2010 à 2019.

Aujourd’hui, l’Algérie compte un peu plus de 200 titres de presse écrite dans toutes les catégories.

La presse arabophone enregistre une grande concentration de parts de marché entre un nombre restreint de titres. Trois quotidiens (Echourouk, Enahar et El Khabar) représentent la grande part des ventes et donc de lecteurs de presse quotidienne en arabe.

El Watan reste le premier journal francophone en Algérie selon les dernières données disponibles. Et ce malgré une baisse considérable par rapport aux années précédentes.

Du journal papier au journal en ligne

L’un des principaux facteurs de la baisse des ventes de la presse écrite en Algérie, c’est l’arrivée de la 3G et la 4G, qui a accéléré la migration de nombreux lecteurs vers l’information en ligne.

Depuis la fin de 2016, le nombre de visiteurs quotidiens de sites Web d’actualités et d’éditions en ligne dépasse le nombre de lecteurs quotidiens de journaux imprimés.

En effet, depuis le lancement de l’internet haut débit mobile, des centaines de sites électroniques d’information et de journaux électroniques en langue arabe et française ont vu le jour. Plusieurs professionnels de la presse traditionnelle se sont lancés dans cette nouvelle forme de journalisme via le web. Motivés, pour la plupart, par la liberté qu’offre internet dans le traitement de l’information, loin de la pression des rédactions des journaux imprimés.

L’absence de statut juridique et le manque de financement sont des obstacles majeurs face au développement et la pérennisation de la presse électronique en Algérie. La plupart des journaux bénéficient uniquement de la publicité de Google adsense qui rapporte quelques centaines d’euros. Certains journaux algériens comme TSA, Elwatan et Twala ont lancé des services d’abonnement en ligne en faisant payer les lecteurs pour accéder à la totalité des contenus proposés. Cette forme de financement est très peu développée en Algérie.

La version électronique des journaux algériens en arabe, Ennahar, Echorouk, et Elbilad sont parmi les sites algériens les plus visités en Algérie. Les journaux en ligne de langue française les plus visitès sont Algerie360 , Tsa-algerie et Elwatan.com.

 315 Vues totales