Comment rédiger votre CV

Comment rédiger un CV

Par définition, le CV (curriculum vitae) est le document par lequel un candidat témoigne de son identité et de son trajet professionnel. il est sensé porter un message a l’intention du recruteur et cherche à le convaincre.

Rappelons-le, que se soit en réponse à une offre d’emploi, ou une candidature spontanée le CV fait tandem avec une lettre; tous deux se complètent, se renforcent, doivent exercer un effet de synergie. Ils ont pour objectif de susciter l’intérêt et de rassurer le recruteur, afin de susciter chez lui l’envie de vous rencontrer. Dans ce sens votre CV doit informer, mais aussi et surtout valoriser votre parcours professionnel.

Votre CV est votre carte de visite, il est votre ambassadeur, un compte-rendu sur mesure de votre vie professionnelle. Vous devez puiser dans vos réserves d’arguments, pour vous promouvoir, vous valoriser. Un CV doit être un mandataire fidèle, c’est votre émissaire pour peu que vous gardiez en tête quelques critères essentiels. Car faire son CV, c’est surtout se poser les bonnes questions, avec un préambule : comment me mettre à la portée de l’autre ?

Rédiger un CV, c’est se lancer dans une action de communication afin de vendre le produit que vous connaissez le mieux c’est à dire, vous même. Vous devez rester en phase avec votre objectif : attirer l’attention de votre lecteur, susciter sa bienveillance et son intérêt ; il faut être tourné vers lui et non plus sur soi-même. Le recruteur devient le point de mire, le protagoniste, la prérogative n°l, en un mot : le client: Quelles sont ses préoccupations ? Comment va-t-il réagir ? Que va-t-il penser au vu de ce seul document qui, par définition, se fera en votre absence ?

En effet, il est évident qu’au moment ou le recruteur découvre votre CV, vous ne serez là ni pour la commenter, ni pour la compléter, ni pour relativiser, ni pour peser de votre poids d’existence, de véracité, de conscience professionnelle. La précision, la rigueur, la clarté sont ainsi des qualités essentielles à un bon CV.

Dès lors, ce ne sont pas vos bonnes intentions qui priment, seul ce qui est COMPRIS par le recruteur et retenu par celui-ci. De plus veillez à n’omettre aucune qualification, compétence dans la mesure où naturellement tout ce qui n’y figurera pas ne pourra être deviné.

I. Comment réaliser efficacement un CV ?

Pensez au recruteur.

Tout recrutement démarre après une définition de poste ; les responsabilités de la fonction et les compétences requises pour l’exercer. Dès lors, le recruteur attend que vous lui démontriez combien vous correspondez au poste. Et ceci va se dégager aussi bien de la teneur de votre expérience que de l’image globale du CV.

A réception de votre CV, le recruteur effectue une lecture rapide de votre CV dans la mesure où il reçoit beaucoup de candidatures et qu’il ne lui est pas nécessaire de lire complètement un texte pour en saisir l’essentiel. Cette méthode lui permet de déchiffrer rapidement et efficacement un CV afin de trouver les informations qu’il recherche. Cette mécanique de lecture lui permet de repérer les mots clés et d’effectuer une lecture sélective. Cette première lecture lui permet de différencier rapidement les candidats à convoquer pour le poste de ceux à écarter.

Il est donc essentiel que vous repériez ces mots clés afin de les valoriser dans votre CV. Vous trouverez généralement ces mots clés dans l’annonce qui décrit les compétences incontournables pour le poste. Vous devez bien sûr démontrer que vous avez les compétences décrites dans l’annonce cependant ce n’est pas suffisant pour vous démarquer des autres candidats. Il vous faudra en plus mettre en avant des compétences complémentaires induites par la nature même de la fonction, le type de société et le secteur d’activité. A vous de déterminer ces compétences grâce à votre analyse du poste et de son environnement.

La construction de votre CV doit donc d’abord tenir compte de la lecture rapide qui va lui être consacrée, il doit être précis, clair et synthétique. Il doit en plus être au plus proche des préoccupations concrètes du destinataire et les démontrer à l’aide de quelques exemples. Enfin il devra utiliser une terminologie professionnelle, tout en restant compréhensible. De fait nous pouvons arriver à une 1ere recommandation pour à la réussite de votre CV ; le fond et la forme varieront au gré des candidatures (postes et entreprises ciblées).

EN RÉSUMÉ :

– Votre CV est une démonstration, à votre future employeur. Vous devez le rassurer, lui démontrer que vous avez toutes les qualités du candidat idéal. Vous vendez dès lors votre expérience, vos compétences, réalisations et votre personnalité.

– Un CV n’est pas tourné vers le passé, mais orienté vers l’avenir. Autrement dit, ça ne doit pas être uniquement une énumération de ce que vous avez fait, mais une démonstration de ce que vous pouvez apporter à votre future entreprise.

– En faisant quelques recherches sur internet, vous trouverez des bons modèles de CV téléchargeables qui vous aideront à rédiger ce document et à décrocher l’emploi de vos rêves

II. Méthodologie pour réaliser un CV efficace.

a/ Commencer par vous interroger :

Rassembler chronologiquement vos compétences, qualifications, expériences, activités, stages, …..Posez-vous ainsi un maximum de questions successives : Exemple : Quelle était ma première expérience, un stage, un emploi ? Quelles étaient mes responsabilités ? Quels étaient mes clients grands comptes, PME-PMI ? Quels ont été mes résultats ? Quelles sont les meilleures initiatives que j’ai prises ? etc…. Considéré ce premier résultat comme une première maquette, une ébauche, servez-vous en pour aller plus loin et établir une nouvelle hiérarchie des informations.

CAS PARTICULIER:

Vous êtes jeune diplômé et vous avez peu d’expérience professionnelle : vous n’avez pas eu l’occasion d’effectuer des stages significatifs.

Il faut dans ce cas bien comprendre que le CV n’est pas simplement une énumération de vos diplômes. Il peut également mettre en valeur les compétences acquises lors de votre formation, d’activités bénévoles dans le cadre d’une vie associative….

Vous pouvez ainsi :
– Valoriser vos capacités d’analyse et de synthèse, votre esprit d’initiative, votre faculté d’autonomie et d’adaptation, vos connaissances bureautiques, démontrer votre capacité à travailler en équipe, voire à organiser le travail d’une équipe si vous avez tenu ce rôle lors d’une précédente expérience (réalisation d’études effectuées en groupe, dossiers marketing…).
– Valoriser vos capacités d’organisation, votre connaissance des outils de communication (mailing, phoning…) si vous avez été, par exemple, à l’initiative de l’organisation d’un événement ( soirées, événement sportif…etc).

Vous êtes une personne expérimentée, vous avez des compétences spécifiques mais vos qualifications (diplômes, certifications) ne sont pas à la hauteur des exigences des entreprises de votre secteur d’activité. Vous devez avant tout valoriser les fonctions exercées, les responsabilités que vous avez eu, les missions réussies, les initiatives prises et les résultats obtenus grâce à vos actions (progression du chiffre d’affaire de X %, optimisation dans la gestion des stocks permettant une économie de X DA…etc). Pensez aux compétences que vous avez acquis en listant vos responsabilités, vos missions, les projets auxquels vous avez participé…etc Les formations complémentaires que vous avez pu suivre en interne (conférences, stage d’anglais, formation bureautiques, stage de management….) sont à préciser si elles sont significatives et participent à l’enrichissement de vos compétences.

b/ Ensuite organisez-vous:

Faites alors un montage à partir de votre narration de base. Vous allez réorganiser votre récit en fonction de vos priorités actuelles. Pourquoi vous priver de bâtir un CV qui facilite la tâche du recruteur ? Qui lui permette de voir très vite, ce qui l’intéresse? Les grandes lignes de votre savoir-faire, au service du poste à pourvoir. Dans la même logique, vous n’êtes nullement obligé de rendre compte en totalité de votre activité passée, ni même de votre formation. Unifiez si besoin, centrez vos informations.

Dès lors, le CV ante-chronologique (votre expérience actuelle en premier) est le plus clair et le plus lisible pour le recruteur. Les CV par compétences sont appréciés des recruteurs lorsque les compétences énoncées sont datées et liées à tel projet ou tel poste. Dans le cas contraire, le recruteur doit faire lui-même des connexions entre vos compétences et vos différentes expériences ce qui est compliqué pour lui et reste toujours du domaine des suppositions !
Evitez surtout de copier un référentiel de compétences trouvé sur Internet pour décrire votre poste !

III. Quelques conseils de mise en forme :

  • La première lecture va être faite en diagonale; facilitez-la avec des titres, des intitulés de fonction, des sous rubriques, quelques mots clés en gras, quelques noms de produits, de clients significatifs.
  • Dans ce but, soignez tout particulièrement le début et aussi la dernière ligne. Ces points de repère visuels vont rassurer, donner envie d’entrer dans le vif du sujet, « à l’intérieur » du CV. Le  » chapeau  » du CV permet d’accrocher le recruteur, en quelques mots décrivez vos principales compétences.
  • Et, en prévision d’une deuxième lecture plus approfondie, soignez également le détail.
  • Un CV est destiné à mettre en valeur le candidat, et non les entreprises… Sauf si leur nom prestigieux vous sert de carte de visite, allez droit à l’essentiel, à votre fonction.
  • Il est préférable de débuter votre CV par votre expérience professionnelle, sauf si vous êtes jeune diplômé et que vous n’avez pas effectué de stage significatif. Dans ce cas vous mettrez en avant votre diplôme et/ou votre école et les enseignements reçus et connaissances acquises.
  • Evitez les anglicismes, sigles abréviations et autres jargons professionnels. Ils ne sont pas compréhensibles.
Conseils diplômes !

Sauf pour les chercheurs et les maîtres de conférence la partie formation doit rester relativement succincte. Mettez en avant les diplômes ou certifications les plus valorisantes pour le poste visée. Pour Ceux qui ont suivis un cursus universitaire il est inutile de mettre DEUG histoire, suivi de Licence d’histoire, suivi de Maîtrise d’histoire. Noter seulement la Maîtrise. Si vous avez obtenu votre baccalauréat il s’agira du diplôme le plus ancien que vous ferez apparaître sur votre CV.

Si vous avez le moindre doute, posez vous quelques questions :

  • Qu’ai-je voulu dire ? Ex.: en précisant  » départ pour licenciement économique « , j’ai voulu montrer que ni mes compétences ni un litige n’ont été la cause de mon départ; je suis d’ailleurs en excellents termes avec cet employeur.
  • Est-ce de nature à intéresser l’autre?
  • L’ai-je dit le plus concrètement possible?
  • Non; dans ce cas j’ôte ce passage et j’explicite davantage mes résultats.
  • Cela me permet d’atteindre mon objectif « .

Enfin réalisez un test auprès de votre entourage, présentez votre CV afin de vérifier sa cohérence en leur demandant: Quels sont d’après eux le ou les 2 ou 3 projets que l’on comprend à partir de votre CV ? Quelles sont vos principales compétences ?

IV.FAQ

Dois-je réaliser un ou plusieurs CV ?

Si vous ciblez plusieurs types de postes (exemple commercial senior et responsable d’une petite équipe commerciale), ne vous contentez pas d’un seul CV, multipliez intelligemment vos chances. Identifiez les besoins des entreprises pour lesquelles vous postulez et créez différents profils.

Doit-je mettre un titre, un  » chapeau  » annonçant mes compétences et mon objectif professionnel ?

Un CV correctement finalisé fait ressortir votre objectif professionnel à l’évidence. Finies les distorsions curieuses entre le titre d’un projet, suivi d’un trajet des plus disparates… Vous pouvez ainsi mettre en avant le nom de votre métier, suivi de votre qualification et du nombre d’année de votre expérience dans ce domaine ciblée. Par exemple : Assistante de direction 10 ans d’expérience dans le secteur industrie.

Les hobbies ou informations diverses ont-elles leur place ?

Citez – et ne citez que – les hobbies en harmonie, en continuité avec votre image professionnelle et celle que vous voulez donner aujourd’hui. Il est plus opportun de mettre en avant votre rôle d’organisateur au sein de votre club de voile que votre goût pour la littérature anglaise si cela n’a aucun rapport avec le poste ou l’activité ciblée.

Quelle place pour la mise en forme du CV ?

La forme (celle-ci comprend présentation, mise en page, style, vocabulaire etc.) est là pour servir le fond. Vous parlerez d’une expérience passée, dans l’Edition par exemple, comme: – le gestionnaire – ou le créatif – ou le commercial que vous êtes devenu…

Comment personnaliser mon CV ?

Informer dans son CV, c’est aller au-delà des généralités de votre fonction, au bénéfice des spécificités de votre expérience, le rendre  » accrocheur », vivant. Pour le personnaliser, c’est, par exemple, choisir de mettre en relief 3 axes et d’y approfondir le détail de vos réalisations. C’est aussi donner des précisions concrètes sur les responsabilités qui étaient les vôtres, les moyens que vous aviez à votre disposition et les résultats que vous avez obtenus.

Dois je mettre une photo, sur mon CV ?

Pour certains postes où vous représenterez l’image de l’entreprise (accueil, commerce…) la photo est souhaitée et parfois demandée dans l’annonce. Dans ce cas, vous avez intérêt à insérer une photo sur votre CV comme demandé. La photo peut alors renforcer, dans un sens comme dans l’autre, la subjectivité du recruteur, vous devez ainsi bien choisir cette photo, (récente et de bonne qualité) si vous voulez qu’elle devienne un atout pour votre candidature. Dans tous les cas la présence de votre photo permettra au recruteur qui reçoit énormément de candidatures de mieux mémoriser la votre.

Dois je prendre en compte la question du salaire , dès la création de mon CV ?

Votre CV, même finalisé, s’adresse à un grand nombre d’entreprises; il vaut mieux réserver la question du salaire, information variable, pour un entretien lorsque vous serez davantage avancé dans le processus de recrutement.

V. Pour finir, mesurer les retours de vos envois.

Les  » résultats  » d’un CV s’analysent, un peu comme lors d’un sondage. Premières dépêches, premières estimations: Si vous y êtes attentif, vous pouvez encore l’améliorer. Il y aura donc des résultats quantitatifs. Combien d’entretiens obtenez-vous, par rapport au nombre de candidatures que vous envoyez, aucun, un sur 20, sur 10, sur 2 ?

L’envoi d’un CV est supposé : déclencher 1 entretien sur 10, pour les postes attirant de nombreuses candidatures, 2 entretiens sur 10 pour les autres, soit 15/20 % d’entretiens en moyenne. Si vous ciblez parfaitement vos candidatures ou si vous répondez à des offres d’emploi ces chiffres doivent être plus élevés.

Si vos résultats sont inférieurs à 10%, il y a lieu de revoir:

– Tant que votre – ou vos – projet est mal défini, le CV restera flou; redéfinissez votre projet professionnel.
– Si votre CV ne tient pas compte des attentes du marché, des exigences en termes de profil requis, de concurrence, faites votre étude du marché de l’emploi : les postes et les compétences les plus recherchés actuellement.
– Connaissez-vous bien toutes vos ressources; avez-vous trouvé un fil conducteur à vos activités professionnelles? C’est peut-être l’étape bilan de compétences qui vous guidera dans votre réflexion.
– Vous pouvez aussi vous intéresser à l’aspect qualitatif. Les images que l’on vous renvoie et qui sont déterminées par votre CV sont-elles bien en accord avec ce que vous voulez émettre ? Avec ce que vous cherchez ? Ex: « Je vous vois comme un technicien », alors que vous avez choisi l’approche commerciale.

 285 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *