Que faire en cas de piratage informatique ?

Que faire en cas de piratage informatique ?

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation et les logiciels de toutes sortes qui ont pour but de faire face aux virus informatiques et aux programmes malveillants, de plus en plus de menaces continuent encore à émerger et la cybercriminalité a atteint un niveau record ces dernières années.

Dans cet article, vous allez découvrir ce que vous devez faire en cas de piratage d’un système informatique.

Piratage informatique : c’est quoi ?

Il s’agit d’un acte visant à compromettre des appareils et des réseaux numériques par un accès non autorisé à un compte ou à un système informatique. Le piratage n’est pas toujours un acte malveillant, mais il est souvent associé à des activités illégales et au vol de données par des cybercriminels.

Le piratage fait référence à l’utilisation abusive d’appareils tels que les ordinateurs, les smartphones, les tablettes et les réseaux pour endommager ou corrompre les systèmes, recueillir des informations sur les utilisateurs, voler des données et des documents ou perturber les activités liées aux données.

L’évolution du piratage informatique

Une vision traditionnelle des pirates informatiques est un programmeur solitaire voyou qui est hautement qualifié dans le codage et la modification de logiciels et de systèmes informatiques. Mais cette vision étroite ne couvre pas la véritable nature technique du piratage. Les pirates deviennent de plus en plus sophistiqués, utilisant des méthodes d’attaque furtives conçues pour passer complètement inaperçues des logiciels de cybersécurité et des équipes informatiques. Ils sont également très qualifiés pour créer des vecteurs d’attaque qui poussent les utilisateurs à ouvrir des pièces jointes ou des liens malveillants et à donner librement leurs données personnelles sensibles.

En conséquence, le piratage informatique moderne implique bien plus qu’un simple enfant en colère dans sa chambre. C’est une industrie de plusieurs milliards de dollars avec des techniques extrêmement sophistiquées et efficaces. La victime d’un piratage informatique doit aujourd’hui faire appel à un cabinet d’avocat comme ce cabinet d’avocat pénaliste à Lausanne afin de comprendre le contexte juridique et réaliser toutes les démarches nécessaires pour porter plainte.

Comment limiter les risques d’un piratage informatique ?

Il existe plusieurs mesures que les organisations et les utilisateurs peuvent suivre pour limiter les risques de se faire pirater. Parmi ces mesures, on peut citer :

Mise à jour logicielle

Les pirates sont constamment à la recherche de vulnérabilités ou de failles de sécurité qui n’ont pas été découvertes où corrigées. Par conséquent, la mise à jour des logiciels et des systèmes d’exploitation est essentielle pour empêcher les utilisateurs et les organisations d’être piratés. Ils doivent toujours activer les mises à jour automatiques pour s’assurer que la dernière version du logiciel est toujours installée sur leurs appareils.

Utiliser des mots de passe uniques

Les mots de passe et les informations d’identification faibles sont la cause la plus fréquente de violations de données et de cyberattaques. Il est essentiel non seulement d’utiliser des mots de passe forts difficiles à pirater, mais également de ne jamais utiliser le même mot de passe pour différents comptes.

Cryptage HTTPS

Les sites Web usurpés sont un autre vecteur courant de vol de données, lorsque les pirates créent un site Web frauduleux qui semble légitime mais qui vole en fait les informations d’identification saisies par les utilisateurs. Il est important de rechercher le préfixe HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure) au début d’une adresse Web. Par exemple : https://www.izzoran.com.

Évitez de cliquer sur des publicités ou des liens douteux

Les publicités telles que les pop-up sont largement utilisées par les pirates. Lorsqu’un utilisateur clique dessus, il téléchargera par inadvertance des logiciels malveillants ou des logiciels espions sur son appareil. Les liens doivent être traités avec soin et les liens douteux dans les e-mails ou sur les réseaux sociaux, en particulier, ne doivent jamais être suivis.

Modifier le nom d’utilisateur et le mot de passe par défaut

Les routeurs et les appareils intelligents sont livrés avec des noms d’utilisateur et des mots de passe par défaut. Cependant, comme les fournisseurs expédient des millions d’appareils, il existe un risque que les informations d’identification ne soient pas uniques, ce qui augmente les chances que des pirates informatiques s’y introduisent. Il est recommandé de définir une combinaison unique de nom d’utilisateur et de mot de passe pour ces types d’appareils.

Que faire en cas de piratage informatique ?

Vous avez êtes victime d’un piratage informatique ? Ne cédez pas à la panique. La première chose que vous devez faire c’est signaler le piratage de votre compte et de demander une réinitialisation de votre mot de passe.

Si vous êtes en France, vous pouvez également vous tourner vers la plateforme gouvernementale Cybermalveillance.gouv.fr qui propose des outils de diagnostic et de description de votre situation, elle donne des conseils pour réagir à chaque type de piratage.

Si vous pensez que les pirates peuvent avoir accès à vos coordonnées bancaires, contactez immédiatement votre banquier pour faire opposition.

Enfin, déposez une plainte auprès de la police ou du procureur de la République et prenez contact avec un cabinet d’avocat spécialisé pour vous assister dans le cadre de votre action judiciaire. Ces professionnels vont vous aider à collecter les preuves utiles et à défendre vos intérêts dans vos litiges en cybercriminalité et cyber délinquance.

 28 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.