Orientation scolaire les difficultés à prendre en compte

Orientation scolaire : les difficultés à prendre en compte

Au cours des trois années : la seconde, la première et la terminale, la question de l’orientation est cruciale pour l’devenir de l’élève. L’adolescent va devoir définir son orientation professionnelle. C’est-à-dire sa voie dans l’enseignement supérieur.

Le processus est complexe et 3 types de difficultés sont à prendre en compte :

Les lycéens

Très peu de lycéens ont une idée précise du type de métiers, voire de filières qui les intéressent vraiment. Il est difficile pour le lycéen de définir le niveau auquel il peut raisonnablement prétendre. Les notes qu’il obtient ne révèlent pas tout, et celles qu’il pourrait obtenir compte tenu de son potentiel sont également très importantes. L’évaluation de son niveau est essentielle, de même que sa résistance au stress et sa capacité de travail.

Cette évaluation doit s’élaborer tout au long de l’année, car au moment de valider le choix, en fin de Terminale, il s’agit de viser juste : trop haut et l’élève reste dehors, trop bas et l’élève perd une chance d’excellence.

Enfin, plusieurs facteurs spécifiques à cette période de leur vie empêchent les lycéens de s’intéresser à leur orientation : leur évolution physiologique et physique, leur mode de vie, les questions voire les inquiétudes qu’ils peuvent éprouver face au monde des adultes…

Contacter un conseiller est un très bon moyen de bénéficier d’un accompagnement de qualité afin d’aider les lycéens à déterminer leurs objectifs scolaires et professionnels.

L’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur présente l’image d’un maquis inextricable : le foisonnement des filières (ingénieurs, agro, écoles de commerces, lettres, arts graphiques, etc…), les différents cursus (recrutement post bac, sur concours après prépas ou encore par équivalence), ajouté au nombre extraordinaire d’écoles de toutes sortes, de tous niveaux, chacune vantant hautement ses mérites, sans compter les possibilités de passerelles entre ces écoles…on y perd son latin.

Une fois la filière identifiée, il s’agit lors de faire coïncider les cursus et leur mode de sélection et l’aptitude de l’élève pour la compétition.
Finalement, reste le choix de l’établissement au sein de la filière et du cursus: à ce stade, il s’agit d’identifier l’établissement dont l’esprit ou le style correspond à la personnalité de l’élève. A titre d’exemple, certaines prépas valorisent l’excellence individuelle, d’autres la solidarité entre les élèves d’une même classe : elles s’adressent à des élèves de profils fort différents.

Les parents

Pour les parents, la difficulté est triple:

Leur connaissance de l’enseignement supérieur est obsolète. Celui-ci évolue à une vitesse sidérante et ils n’ont pas le temps de se tenir au courant. Ils ont parfois le souhait que leur enfant suive leurs traces dans la même profession, ce qui peut être une excellente idée…ou une catastrophe.

Ils ont une vie professionnelle intense, rentrent tard, sont très pris le week end…
Le monde des adolescents est régi par des codes surprenants et peu intelligibles pour les adultes. Les uns et les autres n’ont pas la même conscience de la réalité et de ses contraintes. Le dialogue est souvent difficile.

Dans ce contexte, il est nécessaire de concevoir la réussite de l’adolescent comme une réussite académique bien sûr, mais également comme le plein épanouissement de l’adolescent. La réussite tient autant à la quantité de travail qu’à la maturité et à l’engagement de l’adolescent. Et cet engagement sera optimal si l’élève a défini son projet de formation supérieure en ayant pu prendre le temps de le murir.

Les conseillers d’orientation doivent être conscients de la complexité de ce processus, qui intègre une relation de confiance tant avec l’adolescent qu’avec les parents.
L’objectif est de conduire l’élève vers un choix qu’il ne regrettera pas et qui lui permettra de s’épanouir dans ses études et dans sa vie d’adulte en donnant le meilleur de lui-même.

 335 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *