le métavers

Le métavers et les géants de la tech

C’est en octobre 2021 que le grand public a découvert le métavers, suite à l’annonce du changement de nom du groupe Facebook en Meta. Grace à son audience exceptionnelle et son casque de réalité virtuelle (VR) Oculus qui domine le marché, le fondateur de Facebook a pris un train d’avance dans ce monde virtuel avec plus de 13 milliards dépensés ces 15 derniers mois.

Les autres géants de la Silicon Valley ne sont pas en reste. Selon le média américain The Information, Apple devrait lancer d’ici 2023 son casque combinant réalité augmentée et réalité virtuelle. Sans oublier Le géant de la distribution Amazon qui se positionne avec son métavers « New World ».

Les jeux vidéos : une longueur d’avance

Les jeux vidéos comme Minecraft, Roblox et Fortnite ont établi, depuis plus de 15 ans, les bases de ce concept qui attire aujourd’hui les plus grandes entreprises du numérique. Avec un design bien ficelé, ces sociétés se sont déjà imposées dans ce monde virtuel grâce a leur expérience utilisateur et leur communautés.

Il y’a aussi The Sandbox, fondé par deux français. Après avoir levé 93 millions de dollars en novembre 2021, la start-up pourrait lever prochainement 400 millions pour atteindre une valorisation de 4 milliards de dollars, selon Bloomberg. Créé en 2011 pour faire concurrence à Minecraft, le jeu vidéo est doté de sa propre cryptomonnaie – le sand – qui permet à chaque utilisateur d’acquérir des parcelles de terrain virtuel pour y mener des projets.

C’est là qu’on touche à la grande promesse du métavers : un monde décentralisé, où l’internaute reprend le contrôle sur ses activités numériques. Un idéal démocratique qui ne doit pas suivre la même trajectoire qu’Internet qui, au début, comptait une multitude d’acteurs, c’est après que les Gafam ont pris le contrôle.

 46 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.