Design thinking

Pourquoi vous devriez faire du design thinking dans votre entreprise ?

Le design thinking en entreprise est une façon de mettre en œuvre ou de concevoir de nouveaux produits basés sur une philosophie centrée sur l’homme. Il s’agit d’une méthode de conception qui se concentre davantage sur les solutions et réfléchit en conséquence au problème.

Aujourd’hui, les grandes marques internationales utilisent l’approche du design thinking pour développer les meilleurs produits au monde. Grâce à cette approche, il est possible de concevoir des produits ergonomiques et des options peu coûteuses offrant un maximum de fonctionnalités.

Le design thinking est également enseigné dans les meilleurs établissements d’enseignement du monde entier. Les étudiants doivent s’approprier les problèmes avec le stress de devoir les envisager sous différents angles. Avec chaque idée comme solution possible au problème, les étudiants font ce qui suit :

  • Esquisser une ébauche du plan d’exécution.
  • Prototyper un produit basé sur ce plan
  • Tester le produit et l’étudier soigneusement
  • Collecter les données, puis exécuter d’autres plans en répétant les étapes.
  • Construire lentement une solution idéale et optimisée

Construire lentement une solution idéale et optimisée

Le concept de « design thinking » a été abordé pour la première fois par le lauréat du prix Nobel Herbert Simmons en 1969. Dans son livre « The Science of the Artificial », il parle d’une méthodologie de conception fondée sur les besoins des clients. C’est la base du design thinking.

Les cinq étapes principales qui favorisent le design thinking dans les entreprises sont les suivantes :

  • L’empathie – avec les clients.
  • Définir – les défis, les besoins et les souhaits.
  • Formulation d’idées – différentes approches sont adoptées pour trouver des solutions au problème.
  • Prototypage – les produits sont fabriqués sur la base des différentes approches.
  • Test – les prototypes sont testés et les défauts et avantages des produits sont soigneusement étudiés.

Ces cinq étapes sont répétées en permanence pour obtenir les produits idéaux pour les clients.

Les clients à la tête de toutes les décisions

L’aspect le plus important du design thinking, qui est au centre de ce principe, est le client. Toutes les décisions doivent être prises de manière à répondre aux besoins du client. En procédant ainsi, on diminue automatiquement les chances de fabriquer un produit qui n’est pas du tout populaire ou rentable sur le marché.

Parfois, des groupes individuels de l’industrie peuvent soutenir d’autres moyens faciles d’accomplir une tâche. Ensemble, ces tâches peuvent préparer un produit plus facile à fabriquer ou un service plus facile à fournir. Le problème est que les besoins des clients ne sont pas une priorité lorsque de telles décisions sont prises.

L’ajout de différentes perspectives pour résoudre un problème est un excellent moyen d’exploiter la pensée conceptuelle. Les équipes d’individus d’une organisation qui réfléchissent du point de vue des clients et se mettent à leur place peuvent proposer des idées innovantes pour un produit ou même des améliorations pour un service. Ensuite, grâce au prototypage rapide, les produits réalisés peuvent être testés avant de passer à la version améliorée ou à l’itération finale.

Les entreprises doivent trouver dans leur organisation des personnes qui s’efforcent de fournir aux clients les meilleurs services et produits. Ces employés sont ceux qui possèdent le potentiel de la pensée conceptuelle et peuvent être précieux pour le développement de nouveaux produits et processus.

Définir un problème

Pour obtenir les bonnes réponses, il faut poser les bonnes questions. Les organisations ne peuvent pas réussir dans le design thinking en payant des personnes qui ne pensent pas aux besoins des clients et n’y accordent pas de l’importance.

L’autre partie importante du processus consiste à définir le problème. Il s’agit de savoir exactement ce que l’entreprise ou les clients aimeraient que ce nouveau produit soit. De quelle manière particulière ce produit aidera-t-il les clients ?

Voici quelques questions auxquelles il faut répondre. Et pour obtenir la réponse, l’entreprise doit étudier sa démographie.

Quelles sont les exigences des clients ? À quel âge, quelle ethnie, quel sexe appartiennent-ils ? Quels types de produits existent déjà pour répondre à ces demandes ? Pourquoi ces produits ne fonctionnent-ils pas ? Tout doit être soigneusement étudié.

Chaque contribution du client est une donnée essentielle à la réalisation d’un produit réussi. Les membres de l’organisation doivent avoir de l’empathie pour les clients. Se mettre à la place des clients peut aider les équipes à examiner les besoins de manière objective et à trouver les bonnes réponses. Ces questions peuvent ensuite être rassemblées pour former un problème cohérent. Une fois ces questions posées, vous pouvez créer un produit réussi qui profite à l’entreprise et aide les clients.

Donner une direction aux solutions disponibles

Un aspect important du design thinking dans les entreprises est qu’il donne l’occasion aux individus d’une organisation de proposer des moyens de résoudre le problème. Cela permet d’accroître la participation des membres de l’équipe et de renforcer l’esprit d’équipe au sein du groupe. En outre, elle aide les gens à faire du brainstorming.

Trouver des idées différentes dans le but commun d’aider les clients en résolvant le problème est un bon moyen d’accroître la créativité dans l’entreprise. Le brainstorming sur différentes idées peut aider l’organisation à trouver certaines des solutions communes que les gens proposent. Cela peut également permettre de trouver des réponses originales.

Dès le début de cette tâche, aucune solution n’est sur-analysée ou écartée. Les idées sont discutées par les membres et sélectionnées. Chacun est chargé d’affiner la solution. Cela implique également de nombreuses discussions entre les membres sur les raisons pour lesquelles une solution particulière l’emporte sur une autre.

Cela permet de rationaliser les idées et de former des conclusions cohérentes. Plusieurs cycles de ce processus peuvent être répétés pour obtenir les quelques solutions les plus pratiques et les plus utiles pour les clients.

La dernière étape consiste à prendre ces solutions et à former une voie en allouant des ressources pour atteindre les objectifs. Le prototypage fait partie intégrante de ce processus. Lorsqu’une solution a été mise en œuvre, un prototype du produit peut être testé pour en déterminer les utilisations et les défauts.

En conséquence, les données peuvent être utilisées pour affiner le processus de développement et passer au prototype suivant pour de nouveaux tests jusqu’à ce que la meilleure version soit réalisée.

Design Thinking et chaîne de valeur

Pour connaître le sujet, il faut d’abord définir la valeur. La création de valeur peut être n’importe quoi, que ce soit un produit ou un service qui facilite la vie des gens et ajoute de la valeur à leur vie.

L’analyse de la chaîne de valeur a été introduite par Michael Porter en 1985 à HBS. Il s’agit d’une manière particulièrement populaire d’examiner les modèles d’entreprise avec une approche très centrée sur le client. L’analyse porte sur les :

  • les relations d’approvisionnement
  • les relations de distribution, et
  • relations avec les clients

d’une organisation. Les deux premières englobent tous les processus et systèmes de livraison nécessaires à la mise en place d’un produit particulier. La troisième, les relations avec la clientèle, englobe la manière dont le produit interagit avec les clients et inclut donc les expériences des clients.

Réduire les frictions des clients avec l’entreprise et les aider est un bon moyen de créer de la valeur pour une entreprise. C’est là qu’intervient le design thinking.

La création de valeur est un processus ininterrompu qui exige toujours plus de l’organisation avec le temps. Le design thinking est une approche systématique qui aide les entreprises à créer de la valeur de manière constante pour leurs clients.

Comprendre les besoins et les problèmes des clients pour cibler le développement de produits et de services est le principe de base du design thinking. De cette manière, le design thinking n’apporte pas seulement une valeur ajoutée, mais améliore également l’avenir de la société en augmentant les ventes.

Réflexions finales

Le design thinking incite l’entreprise à réfléchir de manière critique et à sortir des sentiers battus. Au lieu de se contenter de prendre un problème et d’utiliser des machines pour le résoudre, elle permet aux entreprises de proposer différentes solutions et approches. Celles-ci sont ensuite prises en compte pour décider de la solution idéale à un problème.

Ces approches peuvent parfois sembler peu pratiques. Cependant, si vous vous concentrez toujours sur le besoin humain du produit, elles peuvent être pertinentes. En fin de compte, les profits devraient toujours passer au second plan pour une entreprise ou un secteur d’activité ; les besoins et la satisfaction des clients devraient être au premier plan.

 48 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *