ABA Noureddine

Biographie

ABA Noureddine est né à Sétif au sein d’une famille aisée. A l’âge de six mois, il perd son père dans un accident de voiture.
Un oncle le prit en charge. Il fit le lycée à Sétif où il connut Kateb Yacine. Après une année de Droit à la faculté d’Alger, il est mobilisé de 1943 à 1945: campagnes d’Italie et de France. Rendu à la vie civile, il se tourne vers le journalisme, suit le procès des criminels nazis à Nuremberg, devient par la suite conseiller technique à l’édition, collabore à Présence Africaine dès sa création et, par intervalles, à d’autres revues et périodiques.
Il s’oriente enfin vers le métier d’écrivain et entreprend une œuvre en faveur des causes qui luttent pour la libération de l’Homme et la reconquête de sa dignité.

Pendant longtemps il n’a été qu’un poète chaleureux et un dramaturge de talent seulement connu de quelques privilégiés: éditeurs qui l’employèrent comme conseiller littéraire ou publièrent ses premiers essais, acteurs qui jouèrent ses premières pièces. Mais au fil des années, il publie de nombreux ouvrages:
récits, poèmes, pièces de théâtre, contes pour enfants qui connaissent le succès. C’est ainsi qu’il a obtenu le Prix de l’Afrique méditerranéenne pour Gazelle après minuit et le Chant perdu au pays retrouvé .

En 1981, il obtient le Prix Mahmoud Hamchari pour Tell el Zaâtar s’est tu à la tombée du soir, en 1982, le diplôme du meilleur livre de loisirs pour les jeunes, pour Les quatre ânes et l’écureuil; enfin le Prix Charles Oulmont de la fondation de France lui a été décerne en 1985 pour l’ensemble de son œuvre.

Plusieurs de ses pièces de théâtre sont jouées en Europe et certaines à titre expérimental, par des détenus, dans des centres de détention. Depuis 1982, il effectue régulièrement des tournées de conférences dans les universités européennes, américaines et canadiennes. Il a aussi enseigné la littérature algérienne à l’université d’Urbana Champaign (Illinois).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *