Startup

Création de près de 1.500 startups à la fin de l’année 2021

En marge d’une visite de travail à Blida, le ministère délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Oualid Yacine a fait part du recensement actuellement par son département ministériel, de plus de 600 start-up, prévoyant une augmentation de ce chiffre à près de 1.500 à la fin de l’année 2021.

Oualid Yacine a estimé que l’objectif de créer 1500 start-up d’ici la fin de l’année en cours est « réaliste » étant donné que son département « privilégie l’aspect qualitatif au quantitatif » et que la « différence entre les sociétés classiques et celles émergentes réside dans le fait que ces dernières offrent des services innovants et une valeur ajoutée à l’économie nationale », a-t-il souligné.

À cet effet, le ministre a annoncé la mise en place d’une plate-forme électronique qui va permettre aux promoteurs des entreprises, voire même les promoteurs de start-up n’ayant pas encore obtenu de registres de commerce de s’inscrire.

Accompagnement des entreprises innovantes en Algérie

Le ministre a également abordé les différentes facilitations décidées pour l’accompagnement des promoteurs des startups, au plan organisation ou financement, étant donné que ces entreprises ne peuvent pas être financées par des crédits bancaires.

Il a cité l’approbation de nombreuses exonérations fiscales et dont le décret exécutif portant sur ces exonérations a été adopté le mois d’avril. A cela s’ajoute la création d’un Fond d’investissement spécial pour les startup afin de faciliter leur financement.

En outre, il a été procédé à la création d’un accélérateur pour ces entreprises aux normes mondiales basé à Alger qui devrait ouvrir à l’avenir des antennes dans plusieurs wilayas, dont Blida.

 168 Vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *